Microblading raté : L’essentiel à savoir

microblading raté

Le microblading est une pratique qui a une vraie cote aujourd’hui. Elle permet aux personnes qui y ont recours de conserver un maquillage avec un effet naturel sur une longue période. Mais cela finit mal des fois. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur le microblading raté.

Microblading raté : c’est quoi ?

Un microblading est une technique qui consiste à corriger les sourcils de manière permanente. Les nouveaux poils sont implantés grâce à de fines incisions réalisées à l’aide de nano aiguilles. Les poils dessinés tendent à produit un effet hyper naturel.

Cependant, il arrive que le processus ne produise pas les résultats attendus par les femmes. Certaines d’entre elles évoquent souvent des problèmes liés à un tracé incorrect ou un excédent de poils. D’autres parlent de pigment qui entre dans le derme ou d’une cicatrisation qui dure trop longtemps. Il existe bien de problèmes que soulève un microblading raté.

Quelle cause ?

Une cause probable du microblading raté est l’incision réalisée à l’aiguille. En effet, lorsqu’elle est trop profonde, cela cause divers soucis. Par ailleurs, réaliser un tel travail sur une peau déshydratée ne peut conduire qu’à de mauvais résultats. Une peau déshydratée a tendance à cumuler des cellules au niveau de l’épiderme. Elle est donc plus rugueuse et l’inciser devient une tâche très difficile. Par conséquent, le poil dessiné risque de ne pas être aussi fin que sur une peau hydratée. Il faut donc se fier à une experte en la matière pour éviter tout problème.

Microblading raté : comment y remédier ?

Lorsque vous vous retrouvez fasse à un microblading raté, il est important de ne pas vous affoler. Le mieux à faire est de trouver une solution pour rectifier le tir. Toutefois, les méthodes pour corriger vos sourcils ne sont pas parfaites et se révèlent un peu douloureuses.

Faites un détatouage sans laser

Il s’agit du moyen le plus facile pour faire face à un microblading raté. L’opération est plus sûre que le détatouage au laser qui est l’objet de controverse à cause des risques qu’engendre son utilisation sur le corps. Par ailleurs, cette méthode doit être subordonnée à la consultation d’un professionnel. Ce dernier déterminera si l’opération vous convient ou pas. Aussi, il va étudier avec attention le microblading raté pour proposer le traitement le plus adapté à la situation. Ainsi, il va vérifier plusieurs éléments comme le type de peau, le type d’encre utilisée, la dimension et identifier les intolérances et allergies que la technique pourrait entrainer.

Ensuite, le spécialiste va désinfecter vos sourcils puis mettre des protections sur vos yeux. C’est à ce moment que le procédé de détatouage proprement dit débutera. La méthode est naturelle, très peu douloureuse et se pratique très rapidement. Toutefois, il n’est pas aisé de se prononcer sur la durée d’apparition des résultats. En effet, comme pour les tatouages, le nombre de séances dépend de l’ampleur des dégâts.

Reprenez votre microblading

Ceci est une autre option qui se présente à vous. L’idée est flippante, mais il est possible de reprendre un microblading raté. L’esthéticienne devra essayer de corriger son erreur et vous ne payerez plus. Toutefois, il serait judicieux de vous tourner vers une autre personne qui est vraiment une experte dans le domaine.

Que doit faire le professionnel avant un microblading raté ?

Le professionnel doit prendre un certain nombre de précautions avant de procéder à un microblading. Pour cela, il est important de faire une évaluation de la cliente, prendre en compte les allergies et maladies dermatologiques. Dans le cas de l’eye-liner, il est primordial d’opérer sur un œil sans aucune irritation oculaire. Par ailleurs, il est déconseillé de pratiquer la technique sur la peau d’une femme enceinte, d’une femme allaitante ou d’une personne ayant un pacemaker. En tant que professionnel il est essentiel de veiller au respect de ces formalités pour assurer des opérations réussies à sa clientèle. Aussi, cela permet d’éviter que des complications surviennent à la suite du microblading.

Que doit faire une cliente avant et après un microblading ?

La personne devant subir un microblading doit aussi s’assurer de diverses choses. Avant l’opération, toute personne sous traitement anticoagulant ou sujette à des hématomes sur la zone du corps cible doit stopper la prise de ces médicaments. Il en est de même pour les personnes sous corticoïdes. Par ailleurs, il serait judicieux d’aller voir un médecin si vous souffrez d’autres pathologies pouvant interférer avec l’action du microblading.

En outre, des précautions doivent être prises après le microblading raté. Ainsi, la première consiste à ne pas toucher la zone travaillée. Aussi, évitez la piscine pour ne pas être affecté par les effets de l’eau de javel. Il est également déconseillé de s’exposer au soleil ou aux UV ou de faire de sauna ou tout autre chose qui implique une exposition à de la vapeur chaude. L’utilisation des produits décapants et exfoliants est aussi à éviter. Par ailleurs, n’employez plus les crèmes à base de composants acides. Quant au nettoyage du visage, il est recommandé de le faire avec de l’eau tout simplement et en tapotant. En prenant un maximum de précautions, votre microblading durera plus et vous n’aurez pas à vous inquiéter des risques d’infections.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *